Apelrrin
 
 
INFOLETTRE DE L’APELRRIN – NO 2 – SEMAINE DU 28 JUILLET 2019
 
Saviez-vous que ?
 
L’APELRRIN participe aux activités du Réseau de surveillance volontaire des lacs (RSVL) mis sur pied par le gouvernement du Québec. Le RSVL poursuit quatre objectifs dont l’acquisition de données afin d’établir le niveau trophique d’un grand nombre de lacs et suivre leur évolution dans le temps.
 
Des membres de l’APELRRIN nous y représentent en tant que membres bénévoles en prenant part aux activités du RSVL dont les activités suivantes :
 
  • la cueillette de trois prélèvements d’eau (juin, juillet et août) pendant au moins deux années consécutives.
  • La prise de mesures et d’observations sur le terrain en suivant les protocoles qui leurs sont fournis

Pour en connaître davantage sur le RSVL, visitez leur site : http://www.environnement.gouv.qc.ca/eau/rsvl/index.htm
 
 
Qualité de l’eau du lac Raymond et
de l’embouchure de la rivière du Nord
Dans le premier numéro de l’infolettre, nous vous indiquions que la cueillette des échantillons d’eau était faite par des membres bénévoles. Dans les faits, il s’agit d’une personne qui se nomme Yves Chartrand alias « Le PAP » de l’APELRRIN (le préposé aux prélèvements). Au début de l’été 2018, il a pris cette responsabilité suite à une suggestion de la part de Maude, sa complice des 35 dernières années. De nouveau cette année, il a repris ce processus et le mène rigoureusement une fois par semaine à six endroits alors que l’an dernier, la cueillette des échantillons était faite à deux endroits seulement. Le processus est mené en étroite collaboration avec la firme H2LAB. Nous l’avons suivi lors d’une sortie dans le but de vous expliquer le travail derrière les résultats affichés sur notre page d’accueil du site web de l’APELRRIN.
 
Tout d’abord, il s’assure d’avoir la trousse bien prête; que contient-elle?
 
  • Des bouteilles étiquetées (encre indélébile) portant chacune le lieu du prélèvement, la date, etc.; 
  • Des blocs réfrigérant (“ice packs”) question de préserver l’intégrité des échantillons;
  • Un thermomètre avec lequel il prendra la température de l’eau;
  • Les feuilles pour saisir les données et des marqueurs.

Puis, à bord de son embarcation munie d’un moteur électrique, il navigue silencieusement vers le premier site soit, la sortie de la rivière du Nord. Première étape : il prend la température de l’eau, il note cette donnée sur la feuille prévue à cet effet, puis il prend la première bouteille, la plonge dans l’eau de la rivière, au moins jusqu’à hauteur de son coude, la remonte, lui place son capuchon et la dépose dans la trousse. Puis, il répète la manœuvre avec la seconde bouteille.
 
Le processus
 
Le processus repose sur la cueillette de deux échantillons : le premier servant à l’analyse des matières en suspension (MES) et le second à l’analyse de bactéries (coliformes fécaux).
 
Puis, il se déplace vers le milieu du lac Raymond et dans le ruisseau provenant du Mont Sauvage et du Domaine Val-Morin où Yves y répète les étapes énumérées ci-haut.
 
Par la suite, il revient à son port d’attache, il troque ses gougounes pour ses chaussures, il monte à bord de son véhicule vers les trois autres tributaires de la rivière du Nord ainsi que dans la rivière elle-même, où il prélèvera des échantillons :
 
  • Le ruisseau provenant de Belle-Neige et du lac Dream
  • La rivière du Nord à la hauteur du Parc des amoureux (Val-David)
  • Le ruisseau provenant du lac La Sapinière
 
Enfin, il file vers le laboratoire de H2LAB pour y livrer les échantillons qui y seront analysés. Le temps est compté pour accomplir ce processus qui sera repris par notre PAP à chaque semaine de l’été 2019.
 
 
 
 
Par la suite, l’équipe du laboratoire analyse les échantillons puis achemine les résultats à Yves qui les partage avec les membres du conseil d’administration de l’APELRRIN, et avec la firme Octantis, laquelle assure gracieusement toutes les activités sur notre site web : www.apelrrin.com . Ils afficheront certains des résultats que vous pourrez consulter sur la page d’accueil de notre site web.
 
Capsule historique
 
Plusieurs de nos membres possèdent des clichés croqués sur le vif il y a plusieurs dizaines d’années et certains diraient “au siècle dernier”. Nous les partagerons avec vous au fil des prochaines infolettres.
 
 
Le Sphinx ou le « vrai » Petit Train du Nord
 
 
Le camp Maupas, qui deviendra le site de la Vallée Tyrolienne, fut fondé par Émile Maupas en 1923.
 
 
Séance d’étirements avant les leçons de natation.
 
 
 
 
APELRRIN
5207 5e avenue , Val-Morin
(Québec) J0T 2R0
Téléphone : 514 702-7656
Nous écrire : info@apelrrin.com

Site Web : apelrrin.com
 
 
 
 
Voir la version en ligne